résumé de la manche du 11 novembre 2017 by nono

Ce samedi 11 novembre, jour de commémoration, les compétiteurs de la RUN avaient rendez-vous avec l’antépénultième manche de la saison. Le DE Pierre Vrel, tortionnaire de mâchoires de son état se frottait les mains en pensant que la course allait certainement être annulée à cause du Nord rentrant sur St Leu. « Bon plan, se disait-il, les grouillots vont se ramener à Kélonia à 8 heures, j’aura qu’à dire qu’on annule et l’affaire est dans le sac… Ouaih valab ! ». Il se voyait déjà passer son samedi à buller au bord de la piscine en lisant le dernier Paris-Match. Seulement voilà, ici mon ptit gars t’es à la Réunion, pas à Mimizan Plage ! Les compétiteurs de ce championnat sont des ultra extrémistes dangereux, on les enfume pas comme ça. Je sais plus lequel, mais y’en a un qui fait : « Y a qu’à aller au Piton l’Entonnoir à St Jo… ». Et tous les autres excités : « Ouaih ! L’Entonnoir, l’Entonnoir, l’Entonnoir !!!… ». C’est comme ça qu’on s’est retrouvé à 16 gugusses, une heure et demi plus tard sur les hauts de St Joseph, en plein dans le Sud Sauvage. Y a t’y seulement des balises dans cette contrée perdue ? Qu’il tente une dernière fois, notre Pierre tout dépité. Ouaih, y en a. A preuve un start de l’autre côté des deux canyons (Rivière des Remparts et Rivière Langevin). Et ensuite direction l’Entre-Deux, retour sur Mont Vert et goal à Grand Bois, soit un 37 kms quand même dis donc. A 11H00 pétante les premiers concurrents décollent faciles pour se coltiner les premiers thermiques sudistes… Et ça marche pas mal du tout. Du plus 2,5 m/s en veux–tu, en-voilà. La plupart des gars et Anne parviennent à effacer la balise B69 que je sais plus comment elle s’appelle. L’altitude de 1000/1100m est à peu près atteinte par la majorité qui file maintenant vers le Tampon. C’est à ce moment que ça va commencer à sentir le sapin. En quittant la zone de St Jo, les thermiques commencent à baisser de rythme pour finir par disparaître complètely. En cause, une casquette nuageuse qui recouvre toute la zone de Mont vert, Bassin Plat. Ça ne le fait plus du tout, même en étant patient… Partis devant Seb Combes, Clément, Manu Nico et Joël parviennent à atteindre la plage de Grand Bois. Un peu en retrait Noël qui s’est efforcé de rester le plus possible dans les hauts réussit à aller jusqu’ à Terre Sainte. Personne au final ne parviendra à faire mieux que ce pauvre 15,5 Km. Les derniers en l’air, Karim, Anne, Gilles posent au niveau de Bassin Plat et sont bien placés au classement de la manche. Sur la boite de cette manche on a donc le Nono, Clément et le Karim. Pour les places d’honneur très proches des trois premiers on trouve dans l’ordre ; Gillou, Anne, Manu Nico, Jérôme, Seb (Combes), Dany, Joël, Jean, Guillaume, Fabrice… Les autres concurrents ne dépassant pas la distance de validation. De l’avis de tous les participants, la course a été quand même plutôt agréable. Les gars ont pu survoler des coins nouveaux. C’est très joli le Sud et pis ya plein de posés. Au niveau des points, on peut dire que les gars ont été récompensés de s’être levés tôt. Cela ne monte pas à 1000 mais quand même, tout le monde bénéficie de la sur rémunération. Les absents vont évidemment gueuler au scandale. Ah c’est comme ça la compèt dis donc, l’assiduité sur le championnat Run a toujours payé. Au classement général Clément grappille de précieux points sur Manu qui reste tout de même en tête. La prochaine manche, l’avant dernière de la saison est prévu le 26 nov. Le suspense est à son paroxysme. D’ici là méditez sur ça : « dans consommation il y a le mot sommation ». Vive l’Anarchie !

Laisser un commentaire