Rapport Moral du Pdt de la LVLR (AG 2014)

 Rapport moral du président de la ligue pour l ’année 2013

L’année 2013 fût une année particulière avec une équipe nouvelle à la tête de la Ligue. Comme toute nouvelle mandature qui commence, chaque nouveau membre du comité directeur ou du bureau de la ligue, a pu se rendre compte de la lourdeur des tâches à accomplir pour le bien commun, et aussi prendre sa place dans l’édifice. Je tiens donc particulièrement à remercier Sylvie pour les heures passées dans la comptabilité de la Ligue, et aussi Corinne pour avoir accepté après une nécessaire réflexion, la lourde responsabilité de secrétaire de la Ligue. J’associe également sans les nommer, tous les autres membres du comité directeur, ou du bureau élargi, qui, également sur leur temps libre, contribuent au développement de tous.

Chaque président de commission aura l’occasion de décrire son action dans les rapports d’activité qui seront présentés pendant cette AG.

Je voudrais rappeler à tous, que la Fédération Française de Vol Libre a reçu délégation de l’état pour la gestion du Vol Libre, du Kite Surf en France ( également du cerf-volant et du boomerang ). Aucune décision ne peut donc se prendre sur le territoire national, sans que la fédération soit totalement associée, voire motrice du processus. Dans les régions, ce sont les ligues qui sont l’émanation de la fédération et qui remplissent donc ce rôle-là. Il est d’autant plus important à la Réunion de le rappeler, car la distance  estompe l’importance, les droits et devoirs des Ligues, et il convient, souvent, dans diverses réunions institutionnelles de devoir le redire.  Nous n’avons pas de cadres nationaux, ni de cadres régionaux rétribués par la fédération, comme cela fonctionne dans d’autres régions en métropole. L’effet distance cité ci-dessus, rend, dans une ligue dynamique de huit cent membres, ennuyeuse si ce n’est problématique l’absence d’un cadre fédéral. Cela pourrait être une piste à étudier pour le bureau, à savoir s’il ne serait pas possible d’obtenir ce poste-là.

Je voudrais aussi vous dire à tous que la Ligue est une entité indispensable, que ces missions sont différentes de celles des clubs. Les clubs animent le territoire, et s’ils sont les forces vives, la ligue est la force institutionnelle, celle qui organise les espaces de pratiques, qui structurent l’action collective… Il est donc important que tous les clubs délèguent à la ligue des cadres influents et performants, qui puissent servir de trait d’union entre les clubs et la Ligue. Il y a quinze membres au comité directeur, mais vous pouvez aussi participer au développement en faisant partie de différentes commissions. Un appel d’offre aura lieu après cette assemblée générale à tous les membres, qui voudront bien donner un petit peu de leur temps, qui à la commission site, développement durable, jeunes, personnes à autonomie ou mobilité réduite, compétition internationale …

J’insiste sur la participation individuelle à la ligue car elle est en train de chuter dangereusement. Pour la première fois, cette année, la compétition internationale de parapente sera déficitaire… En effet, faute de suffisamment de bénévoles associatifs, nous avons été contraints de rétribuer différentes personnes pour des tâches que nous aurions pu faire par nous-même… Cette manifestation est notre Rolland Garos, elle est l’occasion de renflouer les caisses de la ligue et aussi de nous armer pour notre développement. Cette compétition sert à alimenter les fonds propres de la Ligue, qui sont ensuite utilisés pour le bien de tous… Il y a beaucoup de monde pour solliciter des subventions, mais pas tant que cela pour nous aider, ou participer à  trouver ces moyens… Chacun doit avoir conscience, que le fait d’avoir une action dans un club, si riche soit-elle, ne doit pas être un frein à une implication, encore plus si elle est très occasionnelle à la ligue. Avec la diminution des aides publiques, elle est désormais une vraie nécessité. Aide toi, aidons-nous, et le ciel nous aidera sera désormais plus qu’avant la méthode du succès.

Actuellement une association se déclare systématiquement dans l’opposition… et elle créée par cette attitude une ambiance négative et malsaine dans notre petite communauté. Bien sûr, je regrette cela, mais quel est le sens à se déclarer être des opposants ? L’opposition à qui, à quoi ? La ligue est une entité qui dépasse les clubs, qui est utile à tous les clubs. Etre dans l’opposition est un non-sens qui est préjudiciable à tous. J’invite donc, à titre individuel, l’ensemble des membres des associations à participer, et à contribuer à notre développement commun.

Afin de formaliser un esprit ligue, nous commençons à réfléchir à l’organisation chaque année d’une journée «  fête de la Ligue » à laquelle tout le monde sera convié, et, où, autour d’un vol et d’une soirée festive, nous pourrons tous nous détendre et rebâtir le monde autour de notre passion commune.

 Après cette analyse de notre communauté, je souhaite mettre en valeur quelques actions phares de l’année :

  • La compétition internationale a été délocalisée au Parc du 20 décembre du 26 septembre au 4 octobre 2013 et elle a été une belle réussite sportive. Cette réussite profite aux pilotes locaux qui peuvent se comparer aux meilleurs du monde et à tout le vol libre en général, grâce à la fenêtre médiatique de l’évènement. Je remercie Pascal qui a été plusieurs années la cheville ouvrière de cette manifestation.
  • Le championnat de parapente de la Réunion, qui n’a jamais été aussi performant et mis en valeur. Une cinquantaine de compétiteurs, un niveau de vol en hausse, de nombreuses manches, qui le rendent encore plus légitime, et nous pouvons vraiment parler de succès. Je remercie Cyril pour son remarquable travail de gestion de la commission compétition. Les compétiteurs sont probablement de nos membres les plus dynamiques, entre autre avec la CFD et le challenge des triangles organisé par l’association « à l’Air Libre ».
  • Le championnat de France Jeune FFVL et UNSS qui s’est déroulé à la Réunion du 24 octobre au 1 er novembre 2013, et qui a vu nos équipes de jeunes faire une « razzia de titres ». Il faut remercier Laurent pour son implication à l’organisation de l’évènement et surtout à la formation de nos jeunes. Former des jeunes est une action importante de la Ligue. Pour cela, nous avons modifié le dispositif équipe de Ligue, pour le transformer en équipe « jeune performance » pour des jeunes allant vers le brevet de pilote confirmé, et en équipe « jeune compétition » pour des jeunes s’engageant dans le championnat de la Réunion.
  • Le premier championnat de kite-surf vague a eu lieu cette année, pour une discipline qui se structure, et dans laquelle nous fondons beaucoup d’espoir. Merci à Boris qui a su convaincre malgré la crise requin, et qui a su se dédoubler au sein de son club et de la ligue pour cette belle réussite.
  • Pour les sites, les travaux sont presque terminés sur le décollage de coupe du monde à Bellemène, ainsi que sur la pente école de la Ligue de Bellemène. Nous venons de créer deux postes d’emploi d’avenir qui auront en charge l’entretien des sites de vol libre de la Ligue. Grâce à leur travail, nous devrions avoir des sites enfin régulièrement entretenus et agréables. La pente école permettra à nos membres de faire du gonflage, de s’entrainer et à d’autres de s’initier au parapente.
  • Je tenais aussi à féliciter Pascal Cerrou, qui a accepté le difficile poste de RRF ( responsable régional formation ) de la Ligue. Rien n’était évident pour lui, sa jeunesse, la nouveauté de l’action… Il a su prendre la mission à bras le corps, possède de jolies projets pour le futur, et je ne peux qu’associer à cette action tous les professionnels qui l’aident en faisant partie de l’équipe de formation de la LVLR.

Je tenais à insister particulièrement sur ces actions là. Bien sûr, nous avons eu d’autres actions qui seront précisées dans les rapports d’activités.

   Merci à tous ceux qui se sont investis dans la ligue et que je n’ai pas nommément cités. Nous sommes un petit peuple de huit cent membres, qui fréquentons un espace peu usité, l’air, alors, soyons solidaires, voyons l’intérêt général, le bien commun… Tous ensembles, nous nous développerons plus et mieux, et nous gagnerons bien davantage à nous aimer qu’à nous disputer…

Je fonde les vœux qu’en vivant une vie riche dans vos clubs, chacun puisse contribuer au développement de tous au sein de la Ligue.

Dominique DURAND

 

Laisser un commentaire