Compte rendu de la 7ème mission de Formation et d’Aide Technique à la Fédération Malgache de Vol Libre du 25 Février au 9 Mars 2007

Logistique/Site  

En raison de la conjoncture météorologique et des difficultés d’organisation d’un stage sur ITAZY, l’ensemble des 2 stages s’est déroulé à AMBALAVAO et essentiellement sur le site de la Pente Ecole de la Femme Couchée. Pour les déplacements, nous avons utilisé une 404 bâchée, prêtée par un stagiaire, ainsi qu’un véhicule 4×4. Pour tout ce qui a nécessité de la théorie, nous avons pu utiliser la salle du CLAC.  

 Encadrement

  • François LAURI : Cadre Technique Fédéral 
  • Eric SALIN : BE de la Réunion : Bénévole
  • Eric BOURDEU: BE de la Réunion : Bénévole
  • Claude BELLESSORT: BE Métropole: Bénévole 

Matériel

Tous les clubs existants de l’île ont été dotés de matériel de vol. Bien sûr, ce n’est pas suffisant au vu des pilotes formés, mais cela nous permet néanmoins de fonctionner lors des formations.

Nous avions aussi amené avec nous de la Réunion 1 biplace + 10 radios + un appareil photo numérique.

Stagiaires

 Toujours en raison de la conjoncture météorologique (inondation sur quasiment tout Madagascar et arrivée du cyclone GAMEDE), les stagiaires issus de l’armée furent réquisitionnés et beaucoup d’autres stagiaires ne purent faire le stage au vu des frais occasionnés par le déplacement sur AMBALAVAO.

Un seul élève moniteur sur les 4 en formation a pu se joindre au groupe.

Par contre, nous avions 5 élèves en perfectionnement et 26 débutants, des  lycéens, dont 6 filles, tous de la région d’AMBALAVAO.

 Contenu et déroulement

 Les conditions de temps, avec un début de stage correspondant au passage du cyclone Gamède, ont nécessité adaptation et imagination. Les trois premiers jours se sont donc déroulés essentiellement en salle. Présentation de l’activité, découverte du matériel, notion théorique, visionnage des images des stages précédents, ainsi que d’un film sur une formation Hand’Icare faite par Claude… Nous en avons aussi profité pour perfectionner notre pratique de la pétanque et d’organiser un tournoi Madagascar / France que nous avons perdu…, mais qui nous a par contre permis de mieux nous connaître.

Dès le 4ème jour, nous avons pu retourner sur le terrain. Session d’initiation pour les débutants et enchaînement de petits vols pour ceux en perfectionnement. Nicky, le seul élève moniteur présent, a continué sa formation d’enseignant sous le couvert des BE encadrant l’initiation ; malheureusement, il a dû partir au bout de trois jours, sa grand-mère venant de décéder.

L’initiation pour 26 élèves n’a pas été des plus faciles, de plus que la plupart d’entre eux ne parlait pas le français et de simples petites notions avaient donc du mal à passer. Néanmoins, au bout des 10 jours et après moult débriefings traduits, la majorité d’entre eux a pu quitter les pieds du sol, avec une gestuelle et une tenue de cap propres.

Pour les élèves en perfectionnement, ils ont pu faire beaucoup de petits vols et ainsi travailler et se perfectionner sur les phases près du sol. Les progrès sont indéniables en terme technique, tout comme d’ailleurs en théorie.

Le stage s’est fini par un très sympathique pot offert par les stagiaires et en présence de Joël, le Président de la FMVL, qui avait fait le déplacement jusqu’à AMBALAVAO, et de Charly DIEBOLT

 Perspectives

 Le prochain stage de formation aura lieu du 20 Août au 1er Septembre 2007. Pour des raisons personnelles, je serai sur Madagascar à partir du 1er Juin et essaierai, dans la mesure de mes disponibilités et suivant les demandes locales et la mise en place d’une association, de développer l’activité dans la région d’ANTSIRABE. J’y ai déjà repéré et essayé un site de grand vol et une pente école adaptée à la formation initiale.

Il pourrait aussi être envisagé l’utilisation du treuil dans la formation. Je prévois donc d’en fabriquer un sur place.

Il me paraît important, lors du prochain stage, de centrer la formation sur le perfectionnement et la continuité des formations de moniteurs, essentielles au développement du Vol Libre sur la Grande Ile.

 BILAN

Cette 7ème mission de formation, malgré le contexte difficile, nous a finalement permis de partager cette activité avec un plus grand nombre de stagiaires de la région d’AMBALAVAO. Ceci a donc permis de dynamiser le club local qui a mis en place des entraînements réguliers et des sessions théoriques encadrés par les anciens.

Nous n’avons pu malheureusement continuer les formations des élèves moniteurs qui reprendront lors de la prochaine session.

Suite aux diverses discussions avec les membres du bureau, notre rencontre avec le Secrétaire Général du Ministère de la Jeunesse et des Sports et le Responsable des Sports de Haut Niveau, plusieurs points doivent être relevés :

  • Nécessité de l’élaboration d’une Licence/Assurance permettant de comptabiliser les membres et de les assurer au moins en RC
  • Explicitation des caractéristiques du Vol Libre pour la pérennisation du statut de Fédération, même s’il n’existe pas les 6 ligues statutairement obligatoires.
  • Mise en place d’un référentiel de la formation des moniteurs à faire valider par le Ministère de la Jeunesse et des Sports pour une reconnaissance du diplôme (je suis actuellement en train de le finaliser).
  • Implication et retour des clubs dans la Fédération
  • Recherche de moyens financiers propres (sponsoring, dons, stages payants) afin de couvrir les frais de fonctionnement des stages dans le cadre de notre partenariat.

Il est important que ces points soient régularisés pour notre prochain stage d’Août afin que puisse être envisagée une continuité du partenariat ; ce dernier, le cas échéant, prenant fin le 31 Décembre 2007.

Ce n’est bien entendu pas mon souhait, mais les termes de notre engagement sont une aide à la structuration et à la formation pour une autonomie à terme du Vol Libre Malgache et, au bout de 4 ans de partenariat, il est important que certains éléments de cette structuration soient acquis.

Je ne peux finir ce bilan sans remercier les moniteurs bénévoles, sans qui les actions n’auraient pu se dérouler (Eric BOURDEU, Eric SALIN, Claude BELLESSORT), pour leur professionnalisme, leur adaptation, leur écoute et leur investissement total dans cette aventure. Cet esprit de partage d’une passion influe naturellement sur la dynamique de groupes et fait de cette aventure une belle expérience humaine…

Encore une fois, ce fut une formidable aventure humaine et pédagogique, la passion et le partage restant toujours les maîtres mot de nos investissements.

Le Vol Libre vie maintenant à Madagascar pour tous les Malgaches et toujours dans l’objectif initial.

Un grand merci aussi à Charly Diebold qui a permis la tenue de ce stage dans la commune d’AMBALAVAO et nous a parfaitement accueillis, ainsi qu’à Mme Zénaide LECHAT pour son soutien et son aide logistique, au CLAC d’AMBALAVAO, à Derr pour son énergie, ses traductions et la mise à disposition de sa voiture pour se rendre sur les sites.

Merci aussi à Joël, Président de la Fédération Malgache de Vol Libre et son bureau directeur.

Laisser un commentaire