Compte rendu de la 6ème mission de Formation et d’Aide Technique à la Fédération Malgache de Vol Libre du 18 Septembre au 29 Septembre 2006

Logistique/Site  

Nous avons, pour le première fois, pu faire une semaine de stage dans la région d’ITAZY, une nouvelle ligue y ayant été créée deux mois auparavant.

Pour une première fois, la logistique a très bien fonctionné, tant au niveau hébergement que déplacement (mise à disposition d’un 4×4 de la gendarmerie). Un véhicule supplémentaire nous aurait, néanmoins, rendu plus opérationnels dans nos déplacements. 

Pour la deuxième semaine à Ambalavao, tout à bien fonctionné. La logistique est maintenant parfaitement au point avec la mise à disposition d’un minibus et d’un 4×4 nous permettant d’être entièrement autonome dans notre fonctionnement. 

Encadrement

  • François LAURI : Cadre Technique Fédéral 
  • Eric SALIN : BE de la Réunion : Bénévole
  • Frank HUILLIER: BE de la Réunion : Bénévole
  • Florian ROSSI: BE de la Réunion : Bénévole 

 Matériel

Le manque de matériel de vol reste toujours un problème majeur. Nous réussissons néanmoins à récupérer, grâce à divers dons, du matériel volant. Naturellement, ce matériel en fin de vie, ne permet pas de planifier l’avenir….

Nous avions également amené de la Réunion une voile école, un biplace, dix radios  et un appareil photo numérique.

A l’issue du stage, nous avons remis de manière officielle, à la FMVL, quatre voiles de grand vol, une voile de pente école, une sellette et un casque ainsi que le don de la FFVL soit dix manuels du Vol Libre et cinquante passeports du Vol Libre. Le matériel volant a été redistribué dans les clubs existants. Chaque pilote a reçu son passeport de Vol Libre et les quatre élèves moniteurs un manuel du Vol Libre. Les autres manuels ont été répartis dans les clubs.  Nous avons également doté la nouvelle ligue d’Itazy d’une voile de pente école. 

Stagiaires

 Nous avons accueilli 10 nouveaux stagiaires pour de l’initiation qui nous ont, également, servi de support pratique à la formation des élèves moniteurs. Bien sûr, au cours des deux stages nous avions un groupe en perfectionnement. 

Contenu et déroulement 

Comme énoncé depuis le début du partenariat, une des finalités de l’aide apportée est, la préparation à une autonomie du Vol Libre malgache. Nous avions, lors de la session précédente, effectué une sélection pour l’entrée en formation des élèves moniteurs et retenu deux candidats.

Au début de ce stage, nous avons procédé à une autre sélection. Parmi les 6 candidats, seulement deux stagiaires ont réussi la partie pratique et la partie théorique. Ils ont ainsi rejoint les deux autres sélectionnés de juin et ont attaqué une mise en situation encadrée par deux BE.

Nous avons scindé l’ensemble des stagiaires en deux groupes, les élèves en initiation avec les quatre élèves moniteurs sous le contrôle de deux BE et ceux en perfectionnement avec deux autres BE .

Les quatre élèves moniteurs ont été constamment impliqués, autant en terme de gestion de groupe, qu’en apport théorique et pratique. Ensemble, nous avons mis en place une structuration de séance type. Ensuite, ce sont eux qui, tous les jours ont préparé la séance du lendemain en tenant compte de la progression de leurs élèves, et de tous les paramètres d’une formation. Chaque séance fut, débriefée chaque  soir.

Cette première semaine fut dense et très riche. Elle a permit la découverte d’un nouveau lieu de vol libre, l’ouverture d’un site de PE ainsi que d’autres sites de petits vols toutes orientations. Nous avons également pris un peu de temps pour découvrir le potentiel des nombreux reliefs alentours. En effet, la région d’ITAZY est une ancienne zone volcanique et le relief, parsemé de petits cratères, est propice aux décollages toutes orientations. Pour le reste, cela reste du vol de plaine.

Les deux nouveaux élèves moniteurs se sont parfaitement adaptés, la mise en situation avec des retours directs fut très constructive.

Pour les élèves en initiation le transfert de connaissances, directement en Malgache, s’avéra positif surtout pour les apports théoriques. 

Les élèves en perfectionnement ont pu parfaire leur technique de décollage et de précision d’atterrissage. Les conditions très stables n’ont pas permit l’optimisation de l’exploitation thermique.

Après cette première semaine dans la région d’ITAZY avec de bonnes conditions de vol, nous sommes descendu à Ambalavao au prix de 11 heures de route.

La plupart des stagiaires ont fait le trajet avec nous. Sur place, nous avons intégré les groupes de perfectionnement de la région ainsi que trois nouveaux élèves en initiation.

Après une bonne journée de vols et de PE nous avons malheureusement eu 4 jours de vent trop fort pour aller sur le terrain. 

Nous avons donc rempli nos journées en faisant de la théorie. La vidéo « Initiation au parapente » et le canevas pédagogique des passeports du Vol Libre ont été des supports précieux. Les cours en malgache, faits par les élèves moniteurs, ont permit à ce que le message soit compris par tout le monde. Quant à nous, nous avons pu affiner certaines notions et aller un peu plus loin en insistant particulièrement sur les acquisitions indispensables pour une pratique en sécurité.

Malgré le peu de vols effectués cette deuxième semaine, le bilan est très positif. Les élèves moniteurs se sont retrouvés confrontés à une situation de gestion de groupe lorsque le vol n’est pas possible et utiliser le temps disponible en apport de notions théoriques et échanges divers.

Tous les stagiaires tiennent à remercier la FFVL pour son don, très apprécié, de supports théoriques (Manuels de Vol Libre, passeports du Vol Libre, Initiation au parapente)  

Perspectives

 Après plus de deux ans de partenariat FMVL/FFVL, il est indéniable que le Vol Libre est, maintenant, bien lancé. La dynamique des divers clubs, la médiatisation de nos venues ( télévision , presse), la prise de conscience par les instances politiques de notre activité comme attrait touristique, les voiles qui colorent le ciel de certaines régions, nous montre que déjà beaucoup de chemin est parcouru

Il faut noter la création de la Ligue d’ITAZY ainsi que l’arrivée du sponsoring pour aider à l’organisation du stage dans cette région. On peut affirmer que le potentiel du Vol Libre dans cette région permettra un développement de l’activité et, pourquoi pas, d’envisager, à plus ou moins longue échéance, l’organisation d’une compétition internationale. Déjà, dans un premier temps, il est envisagé d’organiser pour fin 2007 une petite compétition amicale afin de poser les bases et la faisabilité d’une compétition de plus grande envergure.

Avec la Ligue de Tananarive et celle de Fianarantzu, cette troisième Ligue montre la place que prend, petit à petit, le Vol Libre parmi les sports de la grande île.

On remarque que la passion est toujours le dénominateur commun de l’ensemble des pilotes malgaches et l’envie d’implication de ces derniers dans leur Fédération une avancée significative. 

Cette réelle volonté de continuer l’activité et de la développer me rend tout à fait optimiste quand à l’avenir du Vol Libre Malgache et à sa pérennisation.

Cette 6ème mission, conforte donc notre sensation que tout le travail effectué depuis 2004 porte ses fruits, autant du côté des instances dirigeantes que du côté des pratiquants. Le travail de fond effectué depuis le début, pour avancer doucement mais sûrement, nous a permit de créer de bonnes bases permettant d’asseoir l’avenir.

Bien sûr, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avec entre autre :

  • La mise en place de licence/ assurance pour tout les pilotes,
  • La reconnaissance par le Ministère de la Jeunesse et Sport de la formation monitorat,
  • La création de nouvelles ligues avec pourquoi pas une intégration dans la FMVL du Kite Surf qui commence aussi à se développer dans la grande île.
  • L’intégration, suite à leur demande, d’un maximum de volant dans les instances dirigeantes de la Fédération.

BILAN

Cette 6ème mission de formation présente un bilan plus que positif avec le sentiment et que le Vol Libre Malgache existe et s’ancre de plus en plus dans ce fabuleux territoire.

Je reprendrai une partie du bilan de la session de Juin 2006 qui est toujours d’actualité.

« La médiatisation de nos venues, la rencontre avec des responsables politiques et sportifs, à l’échelon national comme local, la diversité des pilotes formés, tout ceci contribue à ce que le Vol Libre et le Parapente en particulier soient reconnus par le plus grand nombre. Ceci pouvant se mesurer à la demande croissante en terme de formation, cette demande commence à toucher des classes plus aisées, laissant éventuellement et à l’issue de la fin des formations moniteurs percevoir un éventuel embryon de vie économique liée au Vol Libre…. »

Reste, bien sûr, toujours le problème majeur du matériel. En effet, malgré des dons réguliers, le matériel qui est déjà en fin de vie et la communauté des pilotes augmentant, la disponibilité des voiles de grands vols s’amenuisent.

Il faudra donc que la FMVL trouve des solutions pour, à terme, générer des moyens permettant l’achat de matériel. Le sponsoring, avec pour la première fois l’entrée d’un sponsor privé dans l’organisation d’un stage, est peut être une piste à creuser. L’idée de la mise en place d’une petite compétition amicale pour fin 2007 pourrait aller aussi dans le sens de la promotion du Vol Libre de la Grande Ile et attirer ainsi d’éventuels sponsors.

Néanmoins la pérennisation du Vol Libre malgache ne peut se passer à l’heure actuelle de cet effort de solidarité entre pays riche et pays plus pauvre.

Je ne peux finir ce bilan sans remercier les moniteurs bénévoles, sans qui les actions n’auraient pu se dérouler (Franck HUILLIER, Eric SALIN,Florian ROSSI), pour leur professionnalisme, leur adaptation, leur écoute et leur investissement total dans cette aventure ( ils sont tous les trois revenus pour la troisième fois). Cet esprit de partage d’une passion influe naturellement sur la dynamique des groupes et fait de cette aventure une belle expérience humaine…

Encore une fois, ce fut une formidable aventure humaine et pédagogique, la passion et le partage étant toujours les maîtres mots de nos investissements.

Le Vol Libre vit maintenant à Madagascar pour tous les malgaches et toujours dans l’objectif initial.

Je ne peux manquer de finir ce rapport sans remercier le Président de la Ligue d’ITAZY et son équipe pour la bonne logistique du stage à Analavory., aux associations d’AMBALAVAO et à la sériciculture pour les salles de cours et la logistique terrain, ainsi qu’ à Patrick CANONE pour son hospitalité renouvelé à la SOAVITA. Merci, également au général Joël, Président de la Fédération Malgache de Vol Libre et son bureau directeur, à Mme Zénaide LECHAT pour son soutien actif au Vol Libre. Un grand merci aussi à Charly Diebold qui continue à mettre énormément d’énergie pour que le vol libre se structure à Madagascar et qui nous a parfaitement reçu à AMBALAVAO,

Pour finir remerciement bien sur à la Ligue de la Réunion pour son investissement total depuis trois ans dans cette aventure ainsi que le Conseil Régional de la Réunion pour son soutien financier.

Laisser un commentaire