Compte-rendu de la 10 ème mission de Formation et d’Aide Technique à la Fédération Malgache de Vol Libre du 16 Novembre au 30 Novembre 2008

 Logistique/Site

Cette formation s’est déroulée dans la Région d’Ambalavao, essentiellement sur le site de Pente Ecole et petit vol de la « Femme Couchée ». Nous avons pu bénéficier pour nous déplacer, d’un minibus 15 places prêté par l’association CCDNAM.  

 Encadrement

  • François LAURI : Cadre Technique Fédéral
  • Elèves moniteurs : Michel Amédé, Derr et Jean Claude, en observation Herry du Camp Catta.

 Matériel

Nous avons utilisé le matériel dont avait été doté le club de Fianarantsoa et Ambalavao + deux voiles (don) amenées par moi-même.

Soit 6 voiles de PE , 5 de grands vols et un biplace

 Stagiaires

 Les stagiaires venaient essentiellement d’AMBALAVAO et alentours. Seuls, deux débutants avaient fait le déplacement depuis TANA.

Nous avions donc un groupe de 7 débutants et beaucoup « d’anciens », en perfectionnement qui étaient présents en fonction de leur disponibilité. La majorité étant des étudiants en terminale….

 Contenu et déroulement 

  • Continuité des formations pour les élèves moniteurs présents, avec mise en situation sur une formation initiation et en parallèle, mise en situation de guidage en grand vol pour les élèves en perfectionnement. Les 3 élèves moniteurs ont ainsi pu, à tour de rôle, se trouver en situation, toujours sous mon couvert. La gestion du groupe et des séances, leur incombant. J’ai encore insisté sur la structuration et le cadre à donner à une séance, avec toujours en point d’orgue l’analyse des conditions météorologiques et aérologiques, essentielle à la prise de décision de la mise en place de la séance.
  • Mise en situation des élèves moniteurs en formation qualification biplace. A tour de rôle, ils ont ainsi pu faire voler tous les élèves.

J’ai ainsi pu continuer à leur amener des apports théoriques et techniques plus liés à la pratique biplace.

Les conditions étant très orageuses les après midi, nous en avons profité pour approfondir certaines notions théoriques avec les élèves moniteurs et les élèves en perfectionnement. La théorie de base de l’initiation étant faite par les élèves moniteurs et en Malgache.

Les films, « initiation au Parapente », « technique de gonflage » ont aussi servi de support théorique pour les élèves en initiation.

Au cours de cette session de formation de 15 jours, nous avons pu, , encore dynamiser le Vol Libre dans cette région de Madagascar, dont l’image, aujourd’hui, est indéniablement, associée à celle du parapente.

Sur le terrain, étant le seul encadrant BE, une plus grande autonomie a été laissée aux élèves moniteurs dans la gestion des groupes et les mises en situation terrain, avec toujours, bien sûr, de nombreux apports de ma part (autant en terme de structuration, gestion de groupe, que d’affinages théoriques et pratiques).

Le niveau pratique est bon, ce qui est la résultante de nombreuses heures passées à faire du gonflage au sol ; En théorie, pour certains, quelques notions plus complexes ont encore du mal à rentrer ; la barrière du langage étant un handicap majeur.

J’ai, en fin de stage, redistribué du matériel afin de doter un nouveau club créé au Camp CATTA ( 4 voiles de PE et une de grand vol que j’avais amené). Ce club sera sous la responsabilité pédagogique de Herry et Amédé.

Le stage s’est fini par un très sympathique pot offert par les stagiaires et en présence de Charly DIEBOLT. Des attestations de niveau leur ont, à cette occasion, été remises.

Perspectives

 A l’issue de ce 10 ème stage, je ne peux qu’être satisfait de la progression du niveau des pilotes. Ca avance «  p’ti pas, p’ti pa «  comme dit Créole, mais ça avance.. Le niveau technique et la communauté des pilotes augmentent, les perspectives d’avenir se précisent.

2009 correspond, à Madagascar, année olympique oblige, à de nouvelles élections dans les associations. Donc l’occasion que les pilotes s’investissent en tant qu’élus dans leurs clubs, puis pour certains, dans les Ligues et dans la fédération. 

En terme de structuration de la Fédération, avec la non représentation au poste de Président de Joël et en fonction des nouvelles directives du Ministère de la Jeunesse et Sport, l’année 2009 sera charnière.

De plus, le Vol Libre Malgache arrive à une certaine maturité, pouvant permettre une certaine «  professionnalisation » de l’activité. Accompagnement de parapentistes de passage, mise en place de stage payants en direction de publics solvables avec bien sûr dans un premier temps, l’aide de BE de l’extérieur, dynamisation de la communication internet, et à plus ou moins long terme, baptême biplace….

Dans le cadre de notre partenariat, l’année 2009 sera a priori la dernière, nous permettant de finaliser les formations des moniteurs et la qualification biplace, laissant ainsi une véritable autonomie au vol libre local.

En effet, l’échéancier prévu pour 2009 des formations de formateur est le suivant :

  • examen final Biplace en Mai 2009, 
  • examen final Monitorat 1 et 2 en Octobre 2009.

Certains élèves moniteurs ont déjà un bon niveau d’enseignement et forment déjà (suivant leur prérogatives), des élèves dans leurs clubs, des phases d’initiation jusqu’aux petits vols de PE. 

En biplace, même si le volume de vol est à ce jour insuffisant pour envisager une pratique commerciale, le niveau technique est bon.

BILAN

Cette 10 ème  mission de formation fut, en quelque sorte l’aboutissement attendu, de ces 5 années de partenariat.

En effet, bien que le chemin soit encore long pour une réelle autonomie totale,  et malgré les difficultés que l’on peut rencontrer, la communauté des pratiquants ne cesse de grandir et le Parapente prend une dimension incontournable dans des Régions comme le Lac ITAZY ou le Région d’AMBALAVAO.

 Bien sûr, encore beaucoup de travail reste à accomplir pour que le Vol Libre Malgache se structure de manière pérenne. La piste de la professionnalisation et la passion de cette centaine de pilotes, me rendent très optimiste pour les années à venir.

Le besoin de matériel est toujours omniprésent. Je profite de ce compte-rendu pour remercier tous ceux qui s’investissent pour récupérer des dons ( RIP’AIR, KORTEL Design, la FFVL, ….) merci également aux donateurs. J’en profite aussi pour refaire un appel aux dons, qui peuvent même concerner des varios, radios à réparer, secours, mousse bag,…..

Cette aventure reste profondément authentique et humaine et la passion et l’engouement pour le Vol Libre un moteur essentiel de son développement. Le vol libre continue d’exister à Madagascar et n’est plus une activité anecdotique pratiquée par quelques Vazha. C’est déjà en soi une énorme satisfaction d’avoir pu participer à ce début d’autonomie.

Je ne peux finir ce compte-rendu sans remercier Charly Diebold qui a permis encore une fois la tenue de ce stage dans la commune d’AMBALAVAO et s’est occupé de toute la logistique, ainsi qu’ Aimé qui nous a chauffé sur tout le stage et qui enfin s’est mis en situation et a promis d’être autonome pour le prochain stage.

 

Laisser un commentaire