Manche n°8 du championnat régional de parapente

Par
Dans Uncategorized

RESULTATS

Classement

C’est pas dur, ici à la Run on a deux saisons de parapente. La première courre de février à mai, et la seconde va de mai à décembre. Bref une saison d’été où les conditions de vol sont merdeuses et une saison d’hivers bien plus thermiqueuses. On le sait, cela fait des siècles que ça fonctionne comme ça. Du coup, c’est parfait pour le championnat pasqueu ça diversifie les stratégies de course. Ben si ! Hier, mardi 8 mai (victoire en Europe et pas la fin de la deuxième guerre mondiale. Et les Japs alors !) la manche a pris des allures de foire à la patience. Il fallait tout enrouler sans se soucier de la vitesse. Le DE Pierre Vrel à qui on ne la refait pas, a bien compris que la stabilité chronique allait un poil poser des problèmes aux grouillots qui étaient montés en masse aux Colimaçons. Fort de son expérience incommensurable le Pierre nous a fait un parcours rikiki. Rikiki d’accord, mais maousse costaud. Start à l’Etang St Leu, Bellemène et posé à la Saline. Soit 32 petits kilomètres qui ne ressemblent à rien mais qui vont rendre chèvre la grande majorité des concurrents. D’abord il y a eu la conflue sur le start. Elle a permis à 5 ou 6 pilotes de se percher dès l’entame de la course et de faire les intéressants vis-à-vis de leurs adversaires. Ceux qui ne sont pas synchro avec cette fameuse conflue vont radasser comme des pas malins et finir par poser avant d’avoir commencé le parcours. T’es vachement content quand ce genre de truc t’arrive. Six pilotes quittent ainsi la course sans pouvoir disputer leur chance. Vous avez remarqué comme les compétiteurs sont supers solidaires quand y’en a qui font des plombs comme ça ? « Bien fait !! » qu’ils disent ceux qui ont eu la chance de pas se mettre au tas. Ceux qui ont bien gérer leur start filent comme de dératés sur l’antenne de la Saline. Et paf ! arrivés trop tôt dans cette zone pas encore allumée, ils posent tous sans pouvoir basculer de l’autre côté. « Bien fait » qu’ils disent ceux qui sont déjà chez Jimmy à boire des canons. Plus de 50% des compétiteurs sont ainsi out avant la mi-course. Gildas, Mathias, Guillaume, Clément, Manu Nico, Pierre Sergent, Francky, Greg, Pierre Alexis, Dany… Une petite poignée parvient à pousser un peu plus loin, ils s’engagent sur Villèle mais ne trouvent pas de quoi atteindre Bellemène. On a là Manu docteur, Jeannot et Nono. Il ne reste plus lourd de concurrents. Ceux-là vont bien valider la pente école et pouvoir tenter le retour vers Jacques Tessier la brise dans le groin. Parti loin devant tout le monde, Michel aurait mis une mine à tout le monde, mais l’acrobate est contraint d’abdiquer à cause de thermiques qui montent pas vers le haut. Ah mince ! 23 kilomètres pour Michel, Ah dame, il en manque ! Même chose un peu après pour Seb Combes et Gillou, 23 kilomètres pour eux aussi. Encore un poil plus tard, Thibaut fait mieux, Il dépasse les 25 bornes. La messe est-elle dite ? Ben non, le parcours va finalement être bouclé par deux concurrents. Pierre Muller faisait partie de ces pilotes qui avaient bien exploité la conflue de début de manche, il s’était extrait à la Saline contrairement à ses adversaires directs. En prenant son temps le gars va réussir à rentrer sur J Tessier. 2ème victoire de la saison pour le pro d’Air Réunion. Elle nous avait fait déjà le coup la saison dernière. Anne rejoint le goal à la Saline avec 17 petites minutes de retard sur Pierre. Cette chipie est une spécialiste de ces parcours hard où il faut soigner ses pleins. Chapeau bas Madame. Alors voilà les poudioums ;

Open : Pierre Muller, Anne Députier, Thibaut Chaigneau

Zeno : Anne Députier, Michel Rullier, Seb Combes

Sport : Thibaut Chaigneau, Jean Machecler, Pierre Alexis Prat

Féminine : Anne Députier, Hélène Breguet

Espoir : Jean Machecler, Pierre-Alexis Prat, Pierre Sergent

La récupération a été un poil fatigante pour le gentil Monsieur Vrel, les concurrents ont fait exprès de poser bien éparpillés. Ce qui serait bien c’est que les personnes qui gèrent Boris consultent les différents calendriers des actions ligues. On aurait bien aimé l’avoir avec nous ce mardi.

Au classement général Seb combes bascule en tête de ces six premières manches validées de la saison. Un autre championnat commence maintenant avec des conditions de folie pour toutes les autres manches jusqu’à la fin de la saison. Si c’est pas vrai, je rembourse tout le monde. (Déconnez pas c’est du deuxième degrés). La prochaine manche aura lieu le lundi 21 mai, DE Dany. C’est un lundi de Pentecôte, c’est pour ça…  Pentecôte ça veut dire cinquantième jour. Ouaih, 50 jours après la mort de Jésus, l’Esprit Saint se répand sur la terre. A la limite ça fout la trouille !

Laisser un commentaire