MANCHE N°18 DU CHAMPIONNAT REGIONAL DE PARAPENTE /14 OCTOBRE

CLASSEMENT GENERAL

Cela faisait déjà plusieurs jours que les conditions de vol sur les Colimaçons étaient fufues. Evidemment on entendaient les pisses-vinaigres répéter à l’envie que ça ne durerait pas vu qu’il y avait une manche de prévue. Résultat 21 pilotes au goal sur 32. La course la plus rapide et pourtant l’une des plus longues en distance de la saison. Le DE Joël Loire a révisé ses gammes en vue de la PWC du week end prochain. Of course à la suite de ce dimanche, il prend la tête du challenge des DE. Ah ben oui c’est forcé, 21 grouillot sur 32 dites donc. Le parcours proposé consistait à faire un peu son intéressant entre L’Etang Saint Leu et la Saline et puis direction le sud mettre ses galoches au-dessus de l’église du Tapage, c’est loin le Tapage, précisément c’est au bord de la rivière Saint Etienne. Il fallait aux compétiteurs revenir ensuite sur la piscine des Avirons et se poser sur la pointe du même nom. Voilà, 50 bornes en tout. Dès le start, les observateurs comprennent vite que les concurrents ne sont pas là pour tenir des stands de crêpes. Ca avoine sévère, les conditions s’y prêtent. La journée n’est pas de celle où il faut enrouler tout ce qui se présente. Non, non ça se joue à la glisse, le bazar. Les transitions sont longues et à ce jeu certains sont mieux armés que d’autres. Rien d’étonnant donc de trouver aux avant-postes les pilotes véloces qui vont vite en se dépêchant de foncer. Les Renseignements Généraux ont des dossiers sur ces gars ; Les deux plus allumés se prénomment Mathias et Clément (y a un wanted de leur figure dans tous les commissariats), ils font la course devant, se doublant et se redoublant. Attention y a pas que ces deux-là ; faut pas oublier Manu Nico, Pierre Mul, Lio, Michel, Ludo, Cyril. Ceux-là sont au contact des deux premiers. Derrière ça lambine un peu plus. Ceux-ci jouent l’embuscade. Ils misent sur un coup de Trafalgar des conditions devant. On a là le Seb Combes, le Gillou, le Pierre (Vrel), la Sandy, le Manu pas Nico, le Laurent. Bref une armada de Zeno. Les conditions ne mollissant pas, les positions vont restées figées. Ce sont donc Mathias et Clément qui franchissent  l’arrêt des points temps les premiers. Pour savoir qui l’emporte, c’est mystère et boule de gomme jusqu’à ce que l’intelligence artificielle tranche en faveur de Mathias. Le garçon est certainement resté en tête de la course un peu plus longtemps que Clément (13 secondes d’avance sur la ligne pour Clément Mais cinq points de mieux pour Mathias au général). Lio prend la troisième place à une petite minutes des deux premiers. Ah oui quand ça envoie du pâté le Lio répond toujours présent. Dans les dix minutes qui suivent l’arrivée des deux premiers, pas moins de 13 pilotes vont eux aussi franchir la ligne. On va pas s’emmerder à les citer tous. Notons juste le Michel, premier en Zeno, La Sandy première en fille, le Philippe premier en Sport. Un peu plus tard arrivent au goal une dernière fournée dont le Lucas, premier en Espoir. Une mention spéciale pour Lionel qui boucle quand les premiers ne sont même plus au bar (pourtant ils y restent longtemps). C’est bien, il a pas lâché. Ce qui est scandaleux en revanche c’est qu’il marque au final moins de points qu’un concurrent qui ne boucle pas le parcours. Désopilant logiciel ! Ce dimanche a été marqué aussi par pas mal de pilotes se retrouvant du mauvais côté des barbules. S’il est légitime de s’en offusquer encore faut-il ne pas se tromper de cible, ça irrite un poil. Troisième victoire cette saison pour le Mathias qui se rapproche du podioum au général. Pierre reste leader mais Manu reprend encore 60 points sur la tête. Il reste quatre manches et ça va être chaud jusqu’au bout cette affaire. Les deux prochaines courses se feront sur Sainte Rose les 3 et 4 novembre, DE Noël et Karim. En attendant les pilotes locaux vont se coltiner 6 manches de pré-coupe du 20 au 26 octobre. Il reste 6 jours pour recaler vos ailes, faites ça bien. NONOZZZ

Laisser un commentaire