Manche 17 du championnat régional de parapente (23 septembre)

RESULTATS

CLASSEMENT GENERAL

Voilà, ce dimanche on a eu droit sur les Colims à une vrai manche de championnat. Evidemment, ceux qui ont volé comme des moules vont pas être d’accord du tout. Ils vont faire la fine bouche rapport à la fin de manche qui a été un poil compliquée pour tout un tas de pilotes. Dis donc la course a bien failli voir 20 grouillots au goal. Je dis « failli » pasqueu la dernière balise a été une sombre plaisanterie pour des stères de pilotes qui se sont retrouvés Gros Jean. Ah ben oui ma pôv Lucette c’est ça la compèt. Au départ ya un brave DE qui se méfie des retours de brises. Le Laurent se dit avec intelligence qu’on va pas encore se taper une manche caca où ya qu’une ou  deux pommes au goal. Alors voilà le gars qui nous pond un parcours dans le bocal. Et pis quand même pour corser l’affaire, il place en avant dernière balise ce bon dieu de centre Jacques Teissier. On l’aime pas çui-là, faut quitter le confort du relief pour aller le claquer. I fait chier J Teissier. Bon quand même, les gars se disent que l’affaire est jouable. Ils se le disent tellement qu’ils partent tous comme des dératés. Ils ont bien raison puisqueu les thermiques sont bien présents et que le plafond n’est pas dégueu. Alors évidemment à ce petit jeu des poulies qui font froti frota, les plus en tête de course sont ceux qui sont les mieux dotés en voiles qui déchirent sa race. On a les noms des galopins ; Le Cyril d’abord qui revient au régional après avoir bataillé tout l’été dans d’la world cup, et pis aussi le Manu Nico qui ne laisse jamais sa part au chien, le Mathias qui a troqué son biplace tout pété pour une belle Enzo III, Le Clément qui aime bien quand ça décoiffe, Le Pierrot au guidon de sa Boom chépucombien qui ne sait pas laisser ses concurrents directs le distancer, le Lio, pousseur de barreau réputé, Gildas, pas manchot quand il faut avoiner… Bref on a en tête le gratin du top moumoutte. Et ça ne s’arrête pas à ceux-là. Plus en difficulté rapport à la glisse, quelques Zeno parviennent pourtant à suivre le rythme de psychopathes des leaders, Chépacomenkifon ! Les deux Sébastien (Combes et Coupy), le Gilou et le Joël restent au contact. Les autres concurrents ne vont pas forcément moins vite, c’est juste qu’ils enroulent un peu plus longtemps, le genre de gars un peu plus posés quoi. En tout cas moins obnubilés par la farce que constitue les points leaders. A la mi-course ceux-là ont une demie balise de retard sur la tête. Il s’agit de Sandy, Thibaut, Lucas, Karim, Jean Marc, Nono, Dany, Fabrice, Pierre Canyoning, Anne, Greg, Kamal, Pierre Alexis. Devant ça ralentit pas du tout, Cyril mène toujours le bal. Et voilà qu’on aborde la partie délicate du parcours : La Saline et Teissier pour ensuite effacer l’école de la Fontaine (arrêt des points temps). Sur cette partie du parcours c’est la misère niveau thermique. Tout est éteint qu’on se demande comment c’est-y possible. Y a pas, faut y aller à l’antenne. Alors là du coup devant, ça ralentit un peu quand même. Tout un tas de concurrents se retrouvent à zéroter sur les rampes pour trouver le petit schmilblick qui va faire la différence. Deux grouillots s’en tirent mieux que les autres ; Manu et Cyril. Ils passent la grande Ravine en dessous de Piveteau et vont glisser en surf sur les bullasses collées au relief jusqu’à la Fontaine. Sauf qu’arrivés là, les deux gars sont trop bas pour se faire la balise de dégagement. Cyril abandonne le premier, il va poser à Kélonia un peu dègue. Le Manu a le mérite d’y croire encore un peu. Il finit par dégoter un ptit truc de rien du tout qui lui permet de reprendre 100 mètres. C’est suffisant pour aller claquer cette chipie de balise par en dessous. Belle victoire pour Manu, la troisième de la saison. Tout le peloton va ensuite arriver par paquets de trois ou quatre sur la zone de dégagement. Les gars sont à plat ventre (40 à 50m au-dessus de la route). Beaucoup n’arrivent pas dans le bon tempo, y a vraiment que de chie, les varios sont muets et paf posés. D’autres, assez nombreux ne passent pas la Ravine Colim et posent au goal, c’est rageant-ballot. Et puis il y a ceux qui sont plus moulus. Sur le chemin entre Piveteau et La Fontaine, ils ont réussis à ne rien perdre de leur gaz. Il y a Pierre, Mathias et Gillou. Ces trois-là viennent claquer l’arrêt des points temps sans avoir à se refaire la cerise. Cela leur fait gagner du temps et de la sueur. Deuxième donc Pierre en 1h54 (14 min de retard sur Manu). Troisième Mathias en 1h56 et quatrième Gilles en 1h55. Ah oui je sais Gillou claque la balise avant Mathias mais faut prendre en compte les points leaders, vous savez bien bon dieu ! Voilà, le Gillou est déficitaire en finesse, en glisse et en vitesse et pourtant pan ! Prend ça dans les dents. On appelle ça la double peine. Vous savez quoi ? Y a encore pire : Les mecs qui bouclent pas, ils conservent quand même leur points leaders. C’est fort ça. On prendrait les mecs en Zeno ou en C pour des cons qu’on s’y prendrait pas autrement. Attention tout ça ne retire rien au mérite de Mathias qui a volé ce dimanche comme un chef. Après ces quatre-là, deux autres pilotes vont eux-aussi claquer la Fontaine. Sauf que Joël et Noël ont dû batailler sévère pour se sortir du guêpier C’est grâce à leur travail en équipe que ces deux-là vont s’en sortir et puis aussi, il faut bien le reconnaître, grâce à un petit coup de soleil bien opportun sur la ravine Concert. Les deux bouclent en 2h07. On croit l’affaire entendu quand Anne parvient elle aussi, un peu plus tard à rejoindre le goal. Bravo ma poulette ! Et puis enfin Clément qui ne nous avait jamais habitué à faire le patient réussit à claquer la bouclitude à presque une heure de Manu. Clément a été victime d’un point plus que bas mais n’a pas lâché l’affaire. Moi j’dis chapeau !

La bonne affaire de la journée au plan comptable c’est le Manu qui la réalise avec 991 points. Il se retrouve désormais à 200 points de Pierre. Sébastien reste 3ème alors que Joël s’empare de la 4ème place au détriment de Ludo absent ce dimanche. D’une manière générale tout le monde a pu gommer une pôv manche. Bravo au DE Laurent Poli. En catégorie Sport Thibaut possède une avance de 300 points sur Lucas. En espoir par contre ce dernier est largement en tête et ne risque pas de voir ses concurrents lui chiper le leader ship.

Voilà ayé, la prochaine manche aura lieu le dimanche 14 octobre, c’est la manche qu’on a changé et qui à l’origine était prévue le 28 oct. Le prochain DE sera Joël qui se fera la main avant la pré World Cup. D’ici là vous pouvez faire vos commentaires sur fessebouk concernant les points leaders… M’en fous je suis pas sur fessebouk   NONOZZ

Laisser un commentaire