Manche 14 du championnat régional de parapente (19 zout)

RESULTATS

CLASSEMENT

Pour la 14ème manche de la saison les garçons et la fille étaient remontés façon teigne. Pensez, on est en août bon dieu ! Toute la semaine les conditions sur les Colim semblaient fufus. On allait voir ce qu’on allait voir ! Cette manche allait défourailler vingt dieux ! Pas question de laisser partir devant un ou deux agités du barreau, non, cette fois les gars étaient prêt à pousser comme des constipés pour aller vite, très vite. Le DE du jour, le célèbre Francky Cuenot a bien senti le contexte, il propose une manche longue de 58 kilomètres entre le bord sud de Piton et la Saline. D’accord on sort pas du bocal mais quand même dis donc 58 bornes faut se les taper ! Alors bon aussitôt dit et aussitôt fait. Tout le monde décolle impec à l’assaut du parcours (même Jean Marc) et là paf, deux tendances se dessinent : Une quinzaine de candidats prennent tout de suite un thermique pas bouffé aux mites, ils se retrouvent à 1200 m facile, les orteils en éventail. Pour les autres c’est un peu plus hard. Pas dans le bon wagon, les gars se sortent les doigts du fion pour s’extraire. La plupart des concurrents de ce groupe finissent par s’en sortir mais houlà ça été chaud. Juste après le start, rebelotte, une grosse grappe se forme sur la ravine Bob. Every body grimpe au plaf et tout va bien. Et c’est là que tout se joue. Pasqueu ceux qui n’ont connu aucune difficulté depuis leur déco se disent que ça va être comme ça tout au long du parcours, donc ça se méfie pas. Ca part devant à vive allure en direction de B2, l’antenne du Plate. Sauf que la partie sud du parcours est toute daubée qu’on sait pas pourquoi. Voilà comment la course perd dès l’entame une quinzaine de grouillots qui s’en vont poser comme des pas vernis. On a les noms de ceux qui se font arracher la victoire finale par un damné sort funeste ; Jean Marc, Gillou, Daniel Dijoux, Pierre Sergent, Nono, Béchir, Lolo, Greg, Fabrice, Lionel, Jean, Manu Nico, Gildas, Mathias… Bref du lourd, des anciens vainqueurs de manche et tout et tout. Ceux qui au contraire ont été échaudés par leur début difficile se sont un peu plus méfiés. Ils se sont arrangés pour grimper avant le Plate histoire de pas se retrouver comme un con trop bas face à la brise de nord. Passés ce cap difficile, le reste de la course pour ces gars-là a été un peu plus facile. La convection a aidé tout le monde à venir boucler le parcours. Tout le monde ? Non, non, les points bas se sont révélés pour un bon paquet de gars rédhibitoires. Quand on vous dit bon dieux d’gamins qu’il faut mettre le frein à main c’est pas pour foncer à gonades rabattues ! Prendre son temps pour rester toujours haut, voilà le secret des vols de Février. Pour ignorer cet axiome de base, certains se sont fait punir façon posé en rase campagne. C’est ce qui arrive à Lucas, Manu Vincent, Dany, Anne. Joël quand à lui abdique à 10 bornes du but. Bon alors, il reste qui pour la gagne ? Ah ben dame il y a encore du beau monde. Qui c’est -t-y qui va gagner ? Le Pierrot Muller ne pouvait laisser passer cette opportunité de creuser au classement général. Le gars a une voile qui va bien quand il faut avoiner. Il franchi la ligne en moins de 3 heures à presque 20 km/h de moyenne. Bravo ! Deuxième, Michel  réalise la course parfaite. Il finit à 10 minutes du maillot jaune. C’est très boulversifiant comme résultat (Malheureusement son GPS est réglé à un point toutes les 10 minutes ce qui ne permet pas d’ enregistrer ce vol).  Le troisième est le gars Pierre,  c’est quand même bien 3ème mon lapin. Après on a le Seb Coupy, toujours dans les bons coups. Il finit à 25’ du vainqueur et réalise encore une bonne opération comptable. Et voilà le Karim qui pointe son nez en bonne position, 5ème de la course et deuxième en Zeno. Ah mais ce n’est plus du tout le Karim du début de saison qu’on a là. On a un lion du tonnerre ! Voilà ce que j’appelle le panache Monsieur Karim. Et pis évidemment le Ludo s’est aussi invité à la fête pour venir lui aussi boucler le parcours comme un chef. Victime d’un point bas en milieu de manche, il n’a rien lâché pour s’offrir un énième bouclage. Beaucoup très pas mal mon Ludo. Ayé 6 grouillots au goal qui ont su éviter tous les pièges d’une manche fort peu hivernale. Y a plus d’saison ma pôv Lucette.

Avec cette 3ème victoire de la saison, le gars Pierrot d’Air Réunion a t’il tué le championnat ? Certains le croit en tout cas. Mathématiquement rien n’est fait. Il reste à Seb et Ludo un bon paquet de manches pour pouvoir renverser la tendance. N’oublions pas le Manu Nico qui peut venir sur le fil mettre tout le monde d’accord. Dans les autres caté, Zeno, Sport, Espoir, vétérans… les jeux ne sont pas fait du tout et les manches prochaines vont être jolies à suivre. Quel championnat palpitant vingt dieux !

La prochaine manche est prévue le dimanche 2 septembre. DE le Gillou. On est champion du monde de foutbale et ça c’est plus fort que de jouer à la crapette !   

Laisser un commentaire