Championnat régional de parapente: Manches n°19&20 à Ste-Rose

Résultats manche n°19 du 3 Novembre 2018

Résultats manche n°20 du 4 Novembre 2018

Classement Général

Voilà, on a été volé à sainte Rose et c’était joli. Beaucoup d’entre nous avaient un peu peur que ça parte en eau de boudin cette affaire. Mais y avait pas à s’en faire. Deux manches de torchées et voilà le championnat completly relancé qu’on sait pas du tout qui qui va gagner. Une toute petite vingtaine de pilotes s’étaient déplacés sur cette belle côte Est. Les absents se sont privés de deux belles manches, peut être les deux plus belles de la saison en termes de conditions fufues. Le samedi Karim lance une manche de 41 kms avec un goal à perpette. A part le Manu, personne n’avait déjà eu l’occasion de voler jusqu’à Bras Panon.  Mathias tout le temps en tête, est le premier à poser sur la base d’ULM. La difficulté a été une branche vent de face qui a posé du monde. Tout ceux qui sont arrivés à plat ventre au niveau du pont suspendu de la Rivière de l’Est n’ont pu se refaire. Les petits malins qui ont anticipé le traquenard et sont montés un poil se refaire du gaz avant le pont se sont tous retrouvés au goal. La longue branche finale vent arrière jusqu’à Bras Panon était bien pourvue en thermiques de plaine. Mathias boucle la manche en 1h32 à la moyenne de 27 km/h ce qui est tout de même assez rapide compte tenu de la méconnaissance du terrain. Quatrième victoire de la saison pour le gars Mathias qui se retrouve en position d’embuscade au général. Six autres pilotes vont franchir la ligne ; Manu Nico 2ème à 3 petites minutes de Mathias, et puis Seb Combes à 7 minutes. Voilà pour le poudioum de la manche. Aux places d’honneur on trouve Pierrot Muller, Didier, Joël et enfin Lionel premier en sport. Le déchargement des traces va déboucher sur une drôle de surprise. Le pauvre Pierrot s’est planté de dix minutes sur l’heure du start. C’est incompréhensible, d’autant que les briefings du championnat de la Réunion se font toujours dans un calme absolu permettant à tout le monde de se concentrer. J’espère que le championnat ne va pas se jouer là-dessus. Pasqueu du coup chamboule tout au général. C’est le gars Manu qui grapillait manche après manche son retard sur Pierrot qui passe en tête de 44 petits points. Mathias se retrouve troisième et est d’autant dangereux qu’il peut encore gommer une manche de 500 points ce que ni Pierrot, ni Manu ne sont en mesure de faire. En Zeno, le Joël (4ème au général) se pose en maître de la catégorie. La deuxième manche du lendemain promet de faire parler la poudre.

Dimanche 4. 18 concurrents seulement se présentent pour ce qui va être l’une des plus belles course de l’année. La météo est un poil plus favorable au samedi. Brise moins forte à condition de ne pas dépasser le piton Balman. Nono le DE, propose un parcours simple : Aller/retour Ste Rose-Saint Benoit-Sainte Rose, soit 40 bornes. Le goal est le stade municipal de la petite commune de l’Est. Après le start, la meute repasse devant le déco et c’est beau, ça me pète un peu les gonades de pas pouvoir voler mais on peut bien donner un dimanche par an aux copains quand même. Une fois que les gars ont disparu au loin je me tape la descente en bagnole pour rejoindre le stade. Et j’attends, j’attends et personne au téléphone pour pointer. Normal tout le monde est en l’air à passer d’un +5 m/s à un autre. Les conditions sont très pas mal du tout. Ce n’est qu’une heure après le start que Boris est appelé à récup. Une poignée de pilotes (pas de quoi remplir la navette) ont snobé des thermiques et se sont fait punir. A l’attaque depuis le départ, Pierrot Mul et Mathias payent cher leur engagement et déposent les armes vers St Benoit. Ils sont accompagnés par Karim, Nancy, Pierrot Helleu et Jean Marc. Mathias et Pierrot sortis du jeu, il reste qui pour empêcher Manu de rafler une mise conséquente ? Gildas, le récent lauréat d’un podium en pré-coupe est de ceux qui peuvent suivre le rythme imposé en tête par le Manu. Il y a Seb également, bien placé aux avant-postes. Gilles semblent un peu plus loin, de même que Joël. Laurent et Didier ont fait équipe et vole ensemble. Même chose pour un trio composé de Pierre Sergent, Lionel et Lucas. C’est dans la branche retour de St Benoit vers Ste Rose que Manu va définitivement déposer les deux concurrents les plus dangereux pour la gagne, Seb et Gildas. Un thermique plus fort, une meilleure ligne et le tour est joué. Du stade avec les jumelles, je vois arriver bien haut une Enzo rouge et jaune. Il faudra attendre un bon quart d’heure pour voir loin là-bas sur la rivière de l’Est arriver les deux voiles de Seb et Gildas. La messe est dite. Manu boucle le parcours en 1h31 (26,5 km/h de moyenne). Gildas et Seb 24 minutes plus tard. Arrivent ensuite au goal 9 autres pilotes ; Didier, Joël, Laurent en 2h11, puis Guillaume à 3 minutes de ce trio. Et enfin Lucas, Lionel, Pierre (Sergent), Gilles et Hervé. Douze pilotes au goal sur 18. Cela prouvent définitivement le potentiel de ce ciel de l’Est. On aurait même pu refaire une branche de plus vers St Benoit que ça l’aurait fait tout pareil. Manu marque le maxi des points et laisse des miettes à ses concurrents directs (760 points pour Gildas et Seb).

Cette manche a-t-elle scellé le sort du championnat régional ? Un peu quand même dans le sens où désormais ils ne sont plus que trois à pouvoir encore gagner. Allez-y faites tous les calculs que vous voulez, seuls Manu, Pierre et Mathias ont encore une réserve de gommage suffisant pour passer devant. Pour tous les autres il faudra se contenter des classements annexes. Jo est bien parti en Zeno. En sport rien n’est fait entre Lucas et Thibaut,  en espoir on voit mal comment Lucas pourrait perdre l’affaire, Lionel (auteur de deux parcours bouclés ce week end) est trop loin pour pouvoir lui chiper la première place. En fille Anne est officiellement Championne de la Réunion 2018. Enfin chez les vétérans, Joël ne sera pas rejoint.

Les deux dernières manches sont prévues le 25 novembre DE Gildas et le 2 décembre DE Ludo. D’ici là méditez sur cette maxime de Laponie : « Le bonheur n’est pas au bout du chemin, le bonheur c’est le chemin… »

NONOZZ

commentaires
  • Hervé SMETEK
    Répondre

    SAINTE ROSE de la balle!
    Je vous remercie tous pour cette superbe compétition,
    Nous avons eu des conditions de vol exceptionnelles. des DE au top,
    pas d’attente le timing des manches lancées rapidement.
    des tops bénévoles récups rapides efficaces et une ambiance vraiment superbe.
    à faire et à refaire.
    Félicitations aux champions de la RUN et à mon pote Didier.
    MERCI les ZOIZOS

    HERVE

Laisser un commentaire