Championnat régional de parapente: manche n°2 du 18/02/2018

 RESULTATS

 La deuxième manche du championnat municipal de Saint Leu de parapente s’est déroulée ce dimanche sur Saint Leu (normal). Encore une fois, on était un tas. Pas moins de 31 copains et copines s’étaient levés tôt pour enrouler et transiter. Le DE du jour, Greg Patry, ex-champion de patinage artistique, lui aussi s’était levé tôt, à preuve la partie gauche de sa figure qui portait encore la marque d’un oreiller tout fripé quand il nous a fait son briefing. Greg n’est pas du genre à enquiquiner tout le monde avec des balises impossibles hors bocal. L’été austral est encore là et bien là et il ne sert à rien de planter les concurrents dans des challenges superfétatoires. A partir d’avril on pourra peut-être se permettre des manches plus ambitieuses, pour l’instant faisons le gros dos. Le parcours de 39 kms emmenait les pilotes entre Ravine Tabac et maison des serres. Rien de compliqué donc et on pouvait pronostiquer une majorité de grouillots au goal. Eh ben pas du tout ! Dès le start, les gars et filles ont tout de suite remisé leur barreau. Les masses d’air chauffées semblent bien collées au sol et il n’est pas facile de monter ascencionnellement vers la hauteur d’altitude. La première partie Nord est tout de même faisable même si quelques pilotes se font châtier et sont déjà forcés de poser. C’est encore plus difficile au Sud où on sent bien le chaud englué au relief. Bien content ceux qui parviennent à se maintenir à 500 m. Certains s’en sortent mieux que d’autres, moitié parce que plus patients et moitié parce qu’ils sont plus moulus. Des tas de pilotes expérimentés réputés à ne jamais rien lâcher se font déposer ; Manu Nico, Gillou, Joël, Cyril, Lio, Pierre Vrel… Il faut donc tout prendre et se mettre en mode survie. Petit à petit, tout doucement, quelques pilotes se rapprochent quand même du goal. D’autant que plus le temps passe et plus la convection s’améliore. Pierre Muller en tête depuis le début rejoint enfin le but après 1H55 de bataille soit une moyenne de vol de 20 km/h. Cela en dit long sur la difficulté de la manche. Se tenant en 10 minutes, 5 concurrents vont réussir le goal ; les deux Sébastien (Combes et Coupy), Sandy, Michel, Henri. Quarante minutes plus tard deux rookies vont réussir eux aussi l’exploit de boucler le parcours, Aurélie (dont c’est la deuxième participation en compèt, VICTOIRE ET TROMPETTE) et le gars Lucas qui entame sa deuxième saison. Bravo à ces deux-là. Au final 8 pilotes au goal sur 31. Bonne opération comptable pour les six pilotes de tête qui marquent des points bien gras. En revanche, les deux rookies se font châtiés méchamment par cette extravagance unique dans le monde sportif : le leading point. Aurélie et Lucas marquent respectivement 725 et 693 points, pas cher payé au vu de l’énergie déployée. Même chose pour le gars Michel qui franchi la ligne en 4ème position et qui est dépassé au classement par deux concurrents. Cette plaisanterie lui fait perdre plus de 50 points. Mais bon, faut comprendre, le leading point ça fait coupe du monde, c’est classe. Pour conclure, on va dire que c’était une belle manche (c’est ce que pensent les huit de devant et ils ont raison). Greg nous a montré une autre façon de complexifier une manche. Plutôt que de mettre des balises à dache, Il suffit de lancer la manche quand les conditions ne sont pas optimales. C’est pas con. D’un autre coté en attendant une demi-heure de plus, Greg risquait de noyer la fin de manche sous la pluie. Moi je dis qu’il a bien géré. Les classements sont donc les suivants :

Open : 1-Pierre Muller 2-Seb Combes 3-Seb Coupy

Zeno : 1-Seb Combes 2-Seb Coupy 3-Henri

Sport : 1-Lucas 2-Aurélie 3-Hélène

Filles : 1-Sandy 2-Aurélie 3-Anne

Espoirs : 1-Lucas 2-Aurélie 3-Hélène

La prochaine manche est prévue le dimanche 4 mars, il fera beau et on va tous boucler. DE Clément. En attendant lisez plutôt le petit mot gentil de ce champion sur la manche du jour :

 « Félicitations à tous les pilotes de la Réunion qui ont réussi à boucler dans des conditions difficiles. Je ne félicite pas en revanche les autres concurrents qui ont posé prématurément. Il faut plus s’entraîner vingt dieux !! »

                                                                                                Martin Fourcade

Merci Martin.   NONOZ

 

Laisser un commentaire